" L'équipe progresse, le club a recruté. "

Entretien avec Raïssa Dapina

 

Raïssa Dapina s'engage avec le FLHB - Le communiqué du Fleury Loiret Handball : cliquez ici

 

Raïssa, peux-tu nous présenter ton parcours sportif ?

" J’ai commencé le handball à l’âge de 10 ans, en région parisienne, dans le club de Cergy-Pontoise. J’y suis restée 1 an avant de déménager non loin du Luxembourg et de continuer à jouer au handball dans le club de Rodemack. Là-bas, j'ai évolué principalement avec des garçons jusqu’à mon entrée au Pôle Espoir de Lorraine. J'ai rejoint le club de Yutz avec qui j'ai joué en championnat de France -18 ans, en Nationale 3 puis en Division 2. 

Durant mes années au Pôle Espoir, j’ai pu faire quelques stages et compétitions avec les équipes de France Cadettes et Jeunes mais l’aventure s’est arrêtée assez vite suite à une grave blessure. Puis j’ai intégré le centre de formation de Metz Handball pendant 3 ans, avant de me diriger la saison passée vers l'Alsace, dans le club d'Achenheim Truchtersheim Handball, en Nationale 1. "

 

« Un collectif élite jeune, au sein duquel je pense pouvoir m'épanouir. »

 

Quelles sont les motivations qui t’ont amenée à apporter une réponse favorable à l’entraîneur et aux dirigeants ?

" Depuis que j'ai quitté le centre de formation messin, j'ai toujours eu le souhait de pouvoir rebondir et d’intégrer à nouveau une équipe de Ligue Féminine de Handball.

Ces derniers mois, je suis venue quelques fois à Fleury-les-Aubrais, pour participer aux stages de la sélection sénégalaise. Nous avions joué des matchs contre les Panthères et l'équipe espoirs. J'y ai vu un collectif élite jeune, au sein duquel je pense pouvoir m'épanouir, continuer à progresser pour apporter davantage puis m'affirmer dans le projet de l'équipe. "

 

Que retiens-tu de tes expériences à Yutz et à Metz ?

" A Yutz, j’avais ma bande de copines, quelques joueuses du Pôle Espoir de Lorraine. J’en retiens de très beaux souvenirs, ce sont mes premiers matchs en Division 2, mes premiers buts. Avec un entraîneur, Christophe Fratini, qui a su me faire confiance. 

Metz reste l’une de mes plus belles expériences sur le plan du travail et de la rigueur. Durant ces trois saisons au centre de formation, j’ai énormément appris au côté du responsable, Yacine Messaoudi. "

 

« Je reste consciente du chemin qu'il me reste à parcourir. »

 

Comment s'est passée cette saison 2016-17 avec l'ambitieux club de Nationale 1, Achenheim Truchtersheim ? 

" Ce fut une saison difficile, il a fallu mettre en place les affinités au sein d'un collectif nouveau, s'adapter à des habitudes de travail différentes d'un centre de formation, et aussi intégrer un objectif précis qui était l'accession en Division 2. Le début de saison n’a pas joué en notre faveur mais nous avons su proposer une deuxième partie de saison bien meilleure que la première. 

Grâce à tout cela, j’ai pu gagner en maturité et en confiance, même si je reste consciente du chemin qu'il me reste à parcourir. "

 

Côté sélection, tu as disputé la Coupe d'Afrique des Nations en décembre dernier, quels souvenirs en gardes-tu ? 

" C’était ma première expérience internationale et je pense qu’elle restera sûrement l’un de mes plus beaux souvenirs handballistiques, chargée d’émotions malgré la grosse déception le matin de la Finale. Le collectif sénégalais avait su monter en puissance tout au long de la préparation puis de la compétition, qui conservera une saveur particulière. "

 

« Beaucoup de jeunes joueuses qui, au final, ont su prendre leurs responsabilités. »

 

Quel regard portes-tu sur la saison du Fleury Loiret Handball ?

" D'un regard extérieur, une saison logiquement mouvementée avec un effectif aussi renouvelé par rapport à la saison précédente. Mais aussi un projet d'équipe avec beaucoup de jeunes joueuses qui, au final, ont su prendre leurs responsabilités."

 

Depuis le week-end dernier, le FLHB est assuré d’une 16ème saison en LFH, comment as-tu accueilli cette confirmation ? 

" Avec joie bien évidemment ! L'équipe progresse, le club a recruté pour les prochaines saisons, donc c'est une très bonne nouvelle !" 

 

Comment envisage-tu la prochaine saison au sein du FLHB ? 

" Sur le plan collectif, tout sera nouveau pour moi, c’est un nouveau départ. S’intégrer au projet de jeu et se familiariser avec le projet de l'équipe me semble la chose la plus importante. 

Sur le plan individuel, j'espère pouvoir m’épanouir et continuer à progresser, tant sur les aspects offensifs que défensifs. "

 

Les supporters fleuryssois pourront-ils t'apercevoir au Palais des sports d’Orléans d’ici la fin de saison ?

" Je suis encore étudiante et il me reste des examens à passer au mois de juin. Ce sera donc pour la saison prochaine !"

Ce site utilise des Cookies afin d'améliorer l'expérience utilisateur. En utilisant le site, vous acceptez l'utilisation des cookies.